importation


importation

importation [ ɛ̃pɔrtasjɔ̃ ] n. f.
• 1734; angl. importation 1. importer
1Action d'importer. Importation de voitures étrangères. Importation entre pays de la Communauté européenne. introduction. Article, produit d'importation. Droits de douane et taxes à l'importation ( dédouanement) . Par ext. Importation de devises. Licence d'importation.
2Ce qui est importé. Stockage des importations en entrepôt sous douane. Équilibre, déséquilibre des importations par rapport aux exportations. 1. balance (commerciale). Contingentement des importations, quotas d'importation ( protectionnisme) .
3Action d'introduire une race animale, une espèce végétale dans un pays. L'importation de la pomme de terre en Europe.
Transport d'une maladie contagieuse d'un pays dans un autre.
4Fig. introduction. « On craint [en France] l'importation des idées » (Voltaire).
⊗ CONTR. Exportation.

importation nom féminin (anglais importation, de to import, importer) Action d'importer, de faire entrer dans un pays des produits soumis ou non aux tarifs douaniers. Action de faire entrer dans un pays un usage, un produit, etc. : L'importation de la pomme de terre, d'une mode. Informatique Conversion d'un fichier stocké dans un format donné vers le format propre à l'application en cours d'utilisation. ● importation (synonymes) nom féminin (anglais importation, de to import, importer) Action de faire entrer dans un pays un usage, un...
Synonymes :
Contraires :

importation
n. f.
d1./d Action d'importer (2).
d2./d (Plur.) Ce qui est importé.

⇒IMPORTATION, subst. fém.
A. — Action d'acheter à un pays étranger des matières premières ou des biens de consommation et de les faire pénétrer dans le territoire national. Article d'importation. Cependant il [Necker] annonça des ordres pour faire venir des grains de tous côtés, et des primes pour encourager l'importation (MARAT, Pamphlets, Dénonc. Necker, 1790, p. 84) :
1. ... l'introduction, l'importation qui peut avoir lieu de ces denrées viles et fugitives, peut avoir le même avantage que l'introduction des marchandises plus durables et plus précieuses, comme l'or et l'argent...
SAY, Écon. pol., 1832, p. 109.
Gén. au plur. Produits, marchandises importés. L'invasion du coton et des importations étrangères (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 130) :
2. La France, (...), riche en productions, en industrie de toute sorte, devait sans cesse être en garde contre les importations d'une rivale qui lui demeurait encore supérieure...
LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 830.
B. — 1. Action d'introduire (dans un pays, un continent) une plante, un produit, une maladie d'ailleurs. Les glaces, qui sont d'origine italienne, et dont l'importation paraît due à Catherine de Médicis (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 106). Les insulaires de Nuka-Hiva étaient nombreux autrefois, mais de récentes épidémies d'importation européenne les ont plus que décimés (LOTI, Mariage, 1882, p. 96). L'épizootie anglaise attira l'attention des gouvernements occidentaux sur les dangers de l'importation du typhus (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p. 289).
2. Action d'introduire (dans une civilisation, un domaine intellectuel) des idées, des mœurs, des choses d'ailleurs. [Montesquieu] ne voit pas que l'importation du monde dans Rome, d'abord par les esclaves et captifs (...), puis par les soldats de César, puis par les empereurs, par les jurisconsultes (...) — que cette concentration est la réalisation de la vraie Rome (MICHELET, Journal, 1841, p. 360). Les essais de moyens contradictoires, l'empiétement d'un art sur un autre, l'importation de la poésie, de l'esprit et du sentiment dans la peinture, toutes ces misères modernes sont des vices particuliers aux éclectiques (BAUDEL., Salon, 1846, p. 170) :
3. ... au fond de l'atmosphère du salon ambrée par le samovar — importation récente alors — de vapeurs qui s'en échappent peut-être encore aujourd'hui, mais qu'à cause de l'habitude personne ne voit plus.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 593.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1734 « action d'importer des marchandises » (cf. BRUNOT t. 6, p. 1317, note 6 : importation est attribué à MELON, Essai pol. sur le comm., chap. X, 1734, 2e éd. 1736, par J. des Sav., août 1736, 496); 1748 (MONTESQUIEU, Esprit des Lois, XX, 13, éd. R. Caillois, p. 593); b) 1780 [éd.], « marchandise importée » (RAYNAL, Hist. phil., XI, 3 ds LITTRÉ); 2. 1770 l'importation des idées (VOLTAIRE, Lett. Chabanon, 28 sept., ibid.). Empr. à l'angl. importation, terme de comm. « action d'importer » (1601), « marchandise importée » (1664 ds NED). Fréq. abs. littér. : 216. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 264, b) 127; XXe s. : a) 84, b) 574. Bbg. BARB. Loan-words 1921, p. 255. - BONN. 1920, p. 76. - GOHIN 1903, p. 374 (s.v. importer).

importation [ɛ̃pɔʀtɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1734, in Brunot; angl. importation, de to import, de même orig. que importer. → 1. Importer.
1 Action d'importer, de faire entrer dans un pays (des marchandises, des produits, etc., provenant d'autres pays). || L'importation d'un produit par un pays, par un industriel. || Une importation massive de… || Importation de marchandises prohibées. || Importation de devises. → Banquier, cit. 3. || Importation de produits alimentaires, manufacturés…Au plur. || Augmentation, diminution des importations de tel produit en provenance de l'étranger, des territoires d'outre-mer.Sans compl. || Balance des importations et des exportations (cit. 5). Commerce (extérieur). || Réduction, des achats à l'étranger par le contingentement, la limitation des importations. || Prohibition d'importations. || Importation en franchise. || Importation soumise aux droits de douane (cit. 1). || Importation en contrebande, sans déclaration. || Licence d'importation. || Articles d'importation. || Avantages de l'importation (→ Importateur, cit.). || Pays tributaire des importations.
1 En période d'équipement et de construction d'une économie, les considérations de besoins l'emportent sur celles de disponibilités. L'acte essentiel pour la réalisation du plan est l'importation. Il s'agit d'assurer à l'économie nationale les matières premières et des produits de consommation essentiels qui lui manquent (…)
P. George, les Grands Marchés du monde, p. 51-52.
2 (1780, Raynal). Ce qui est importé. || Une importation d'origine étrangère. || Importations de luxe. || Coût des importations.Par métaphore :
2 Les églises gothiques dans le Midi ne sont que des importations très mal assorties avec les êtres qui les peuplent et avec le ciel d'un bleu véhément qui les gâte.
Huysmans, la Cathédrale, III.
3 a Action d'introduire (une race animale, une espèce végétale) dans un pays pour l'y acclimater. || L'importation de la pomme de terre en Europe.D'importation (et adj.). || La chèvre angora, d'importation assez récente en France.
Par anal. Transport (d'une maladie contagieuse) d'un pays dans un autre. || L'importation du choléra en Europe (Littré). || L'importation de la myxomatose en France.
b (1770, cit. 3). Action d'introduire (qqch.) de l'étranger. Apport, introduction. || L'importation de modes, de thérapeutiques étrangères. || Danse de fraîche importation (→ Cake-walk, cit. 2).
3 Il me paraît qu'on maltraite un peu en France les pensées et les bourses. On craint l'exportation du blé et l'importation des idées.
Voltaire, Lettre à Chabanon, 3689, 28 sept. 1770.
4 Inform. Le fait d'importer des données.
CONTR. Exportation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • importation — im‧por‧ta‧tion [ˌɪmpɔːˈteɪʆn ǁ ɔːr ] noun [uncountable] COMMERCE the activity or process of bringing things into a country from abroad in order to sell them: • US law prohibits importation of prison made goods. * * * importation UK US… …   Financial and business terms

  • Importation — Im por*ta tion, n. [Cf. F. importation. See {Import}, v. t.] 1. The act of carrying, conveying, or delivering. [R.] [1913 Webster] 2. The act or practice of importing, or bringing into a country or state; opposed to exportation. [1913 Webster] 3 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • importation — index inflow Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 importation n. The act of importing …   Law dictionary

  • Importation — (lat.), soviel wie Import (Einfuhr); importieren, Waren einführen; auch soviel wie von Bedeutung, von Belang sein …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • importation — IMPORTATION: Ver rongeur du commerce …   Dictionnaire des idées reçues

  • importation — (n.) c.1600; see IMPORT (Cf. import) (v.) + ATION (Cf. ation) …   Etymology dictionary

  • importation — [im΄pôr tā′shən] n. 1. an importing or being imported 2. something imported …   English World dictionary

  • IMPORTATION — n. f. T. de Commerce Action d’importer. L’importation de ces marchandises est prohibée. Permettre l’importation des blés étrangers. Article d’importation. Commerce d’importation. Agents d’importation. Il se dit aussi des Marchandises importées.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • IMPORTATION — s. f. T. de Commerce. Action d importer. L importation de ces marchandises est prohibée. Permettre l importation des blés étrangers. On lui doit l importation de cette utile industrie. Brevet d importation.   Il se dit aussi Des marchandises… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • importation — im|por|ta|tion [ˌımpo:ˈteıʃən US o:r ] n 1.) [U and C] formal the act of bringing something new or different to a place where it did not previously exist, or something that arrives in this way importation of ▪ restrictions on the importation of… …   Dictionary of contemporary English